Des travaux écologiques dans votre résidence

Le crédit d'impôt pour travaux d'économie d'énergie a été prorogé jusqu'à fin 2015. Il consiste à effectuer dans des logements achevés depuis plus de deux ans des travaux d'isolation ou d'installation de systèmes de chauffage écologiques comme la géothermie ou la biomasse.

Seul le coût des matériaux, souvent élevé, ouvre droit à un avantage fiscal. Pour certaines dépenses comme les volets isolants ou les doubles fenêtres, il faut désormais réaliser en sus d'autres travaux.

Les plafonds de dépense pris en compte ne bougent pas. Ils sont de 8 000 euros pour un célibataire, de 16 000 euros pour un couple, majoré de 400 euros par personne à charge. Le crédit d'impôt, lui, a beaucoup baissé. Variant l'an dernier entre 13 % et 45 % selon la nature des travaux, les taux évoluent désormais entre 10 % et 32 %. Vous aurez ainsi un crédit d'impôt de 26 % pour une pompe à chaleur géothermique, mais seulement 17 % pour une chaudière à microgénération gaz.

Soyez prudent et organisé

Pas de décision précipitée : prenez le temps de planifier vos travaux. N'utilisez cette réduction d'impôt que si vous pensez réellement réaliser des économies de chauffage sur le long terme. Etudiez bien les propositions qui vous sont faites. Les conditions techniques imposées par Bercy sont d'une complexité affolante et leur respect fait
l'objet de contrôles fréquents des services fiscaux.

Leave a reply