La néo-banque N26 devient une licorne européenne

En début d’année 2019, la néobanque N26 a réalisé une levée de fonds de 300 millions de dollars pour financer son entrée sur le marché américain. Valorisée à plus de 2,7 milliards de dollars, la Fintech berlinoise rejoint le cercle des licornes, des entreprises non cotées en Bourse pesant plus d’un milliard de dollars.

Une levée de fonds de 300 milliards de dollars auprès de nouveaux investisseurs

Un an après avoir levé 160 millions de dollars, la Fintech allemande N26 a officialisé une nouvelle levée de fonds de 300 milliards de dollars auprès de deux nouveaux investisseurs : la société américaine de capital-risque et private equity Insight Venture Partners et le fonds souverain singapourien GIC. Il s’agit selon la banque mobile de « l’investissement privé le plus important pour une Fintech en Europe sur ces dernières années ». Cette opération la valorise désormais à 2,7 milliards de dollars et fait d’elle une nouvelle licorne européenne.

L’application mobile N26 permet d’ouvrir un compte courant en quelques minutes gratuitement (sauf frais d’inactivité), un service qui séduit une clientèle jeune, également connue sous le nom de « Millennials » (18-35 ans). Elle propose les fonctionnalités classiques des banques traditionnelles mais aussi des services innovants comme l’ouverture de sous-comptes personnalisés ou la consultation du solde du compte en temps réel. La néobanque a enrichi son offre en nouant plusieurs partenariats, avec Allianz pour l’assurance, Younited Crédit pour le crédit à la consommation ou encore TransferWise pour les virements réalisés en devises étrangères.

La startup, qui dispose d’une licence bancaire en Allemagne lui permettant de proposer ses services sur le marché européen, a déjà séduit 2,3 millions d’utilisateurs. En France, où elle s’est implantée en 2017, N26 comptabilise 600.000 clients, soit trois fois plus qu’il y a un an. La néobanque prétend également avoir traité plus de 20 milliards d’euros de transactions depuis le démarrage de ses activités.

Un déploiement aux Etats-Unis au premier semestre 2019

La nouvelle licorne européenne emploie plus de 700 personnes et compte passer le cap des 100 millions de clients à travers le monde dans les années à venir en s’attaquant notamment au marché américain au cours du premier semestre 2019. Les fondateurs de la banque mobile ne se disent pas effrayés par les spécificités bancaires et la fragmentation de ce marché qu’ils perçoivent comme une réelle opportunité. L’un de ses bureaux est d’ailleurs déjà installé à New-York laissant penser que le grand saut est pour bientôt.

N26 souhaite aussi s’implanter en Asie, tout comme son principal concurrent Revolut qui compte 3,5 millions de clients en Europe. Pour accélérer son déploiement à l’international, la Fintech pourrait s’appuyer sur d’éventuelles acquisitions alors qu’elle n’en a jamais réalisé jusqu’à présent.

A plus long terme, N26 devrait enfin proposer une offre à destination des entreprises et ainsi faciliter la monétisation de ses services.

Leave a reply