Le marché de l'offshore : une activité en pleine croissance

L'externalisation des services ou sous-traitance est une stratégie indissociable de la vie de la plupart des grandes sociétés, notamment les entreprises européennes. Depuis plusieurs années déjà, ce processus a témoigné de son efficacité auprès d'un grand nombre de sociétés opérant dans plusieurs secteurs d'activités. Jusqu'à aujourd'hui, le marché de l'offshore poursuit sa progression et ne manque pas de séduire de nouveaux donneurs d'ordres.

L'offshoring, toujours en progression

D'après les analyses des spécialistes, le marché de l'offshore n'a cessé d'évoluer. Actuellement, il a atteint sa maturité et poursuit progressivement son développement. Il devient un choix évident pour les TPE et les PME. Différentes structures sont aussi touchées, à savoir l'ERUL, SA ou SARL. En général, la plupart des outsourceurs disposent aujourd'hui de plus de moyens techniques et offrent des prestations de très bonne qualité. Ce qui pousse les donneurs d'ordre à faire confiance à l'externalisation.

Parmi les secteurs qui ont toujours été dédiés à l'offshore, il y a notamment la comptabilité, le support informatique, le secrétariat, le service clientèle et l'assistant virtuel. D'un point de vue économique et financier, l'offshoring est une alternative plus accessible et avantageuse. En plus de ces points, l'évolution de l'externalisation est également occasionnée par l'élargissement des zones de production offshore.

Parmi les zones d'implantation en réelle progression actuellement, on distingue plus particulièrement les pays de l'océan Indien, avec entre autres Madagascar. L'île compte un grand nombre de sociétés offshore spécialisées en BPO Madagascar comme celle présentée sur ce site qui réalise de nombreuses tâches comme le traitement de données, la réception ou encore l'émission d'appels. L'Afrique subsaharienne, le Maghreb ou encore l'Inde font également partie de ces zones spécialisées en offshore.

Des domaines porteurs dans le marché de l'offshore

Concernant le marché français de l'outsourcing, une progression de + 4 % est retenue par rapport à l'année 2016 d'après le cabinet EY pour le SP2C ou Syndicat des professionnels des centres de contacts. Avec la diversification des secteurs clients, les entreprises continuent à compter sur l'offshoring pour profiter de nombreux avantages. Parmi les domaines d'activités qui tiennent la côte, on distingue les secteurs des télécommunications, des banques, des assurances, de l'énergie ou encore du voyage. Mais, secteurs concentrent encore 80 % de leurs activités. Par contre, l'e-commerce, de son côté, a augmenté de plus de 59 % l'externalisation des tâches liées à la relation client.

Ces dernières tournent autour du front-office, des centres d'appel et aussi des activités de back-office qui s'avèrent être toujours aussi coûteuses par rapport à auparavant pour les entreprises donneuses d'ordres. Il est à noter qu'en général, les prestations pour la plupart des domaines d'activités précédents tournent autour des opérations de télévente, de démarchage, des appels sortants et entrants, etc.

En plus de cela, les sociétés offshore ont aussi relevé une progression de plus de 3 % d'activités complémentaires. À l'instar de l'analyse de données, la formation, le conseil ou encore le développement technologique. En raison des coûts abordables, de la pénurie des compétences, de la flexibilité accessible et du gain de temps généré par l'externalisation, les entreprises sont séduites et continuent à faire confiance au savoir-faire des sociétés offshore.

Leave a reply