Comment fonctionne la mutuelle santé entreprise ?

L’exercice de tout métier comporte toujours des risques. Ainsi, de nombreux systèmes d’assurance existent pour vous protéger des accidents éventuels. Parmi eux figure la mutuelle santé entreprise qui présente plus d’avantages que les autres. Voulez-vous tout savoir à ce sujet ? Lisez cet article.

Un concept simple à saisir

Il s’agit d’une mutuelle de groupe disponible pour les sociétés et qui permet de rembourser les frais sanitaires des travailleurs, de leurs familles et de leurs ayants droit. Elle vient en complément à la sécurité sociale qui ne peut pas couvrir toutes les dépenses relatives aux soins subis. Elle peut prendre des allures obligatoires dans certaines structures ou être discutée avec les délégués du personnel. Si elle existait avant la signature de votre contrat, vous ne pourrez pas y échapper.

Spécificités de la mutuelle santé entreprise

Cette mutuelle collective offre des facilités aussi bien au travailleur qu’à l’employeur. En voici quelques-unes.

Des garanties solides

Par exemple, avec la la complémentaire santé obligatoire d'EOVI, vous bénéficierez de garanties solides pour des cotisations qui ne sont pas trop élevées. Cela provient surtout du fait qu’il s’agit d’un groupe de personnes et que l’employeur prend en charge une partie des primes. Cette dernière mesure vous aidera énormément, car dans ses clauses la mutuelle oblige l’employeur à payer 50 % des redevances. Grâce à ce type de couverture sociale, les contributions patronales de votre entreprise seront exonérées de charges humaines.

Une large couverture

Sont bien nombreux les éléments pris en compte par le remboursement dans le cadre de mutuelle santé entreprise. Les garanties doivent donc inclure l’intégralité du ticket modérateur sur les consultations, les actes et prestations que l’assurance maladie prenait en charge. La totalité du forfait journalier hospitalier, les frais dentaires et les frais d’optique par période de deux ans seront aussi pris en charge.

L’employeur doit proposer la mutuelle à tous les travailleurs sauf à ceux qui se retrouvent en contrat de travail à durée déterminée de moins de trois mois, en contrat de mission de moins de trois mois, ou encore les travailleurs à temps partiel.

Des modalités flexibles

Au cas où des agents seraient déjà soumis à une assurance individuelle, ils peuvent exiger un versement de la part de l’employeur. Ce montant s’avoisine souvent à la contribution dans la mutuelle de santé entreprise du patron.

Pour les travailleurs qui ne travaillent pas à plein temps, c’est-à-dire pour deux entreprises différentes, ils doivent exiger que chacune d’elles leur propose une mutuelle. L’un des deux contrats sera considéré comme principal, et l’autre complémentaire.

Que se passe-t-il quand vous quittez l’entreprise ?

Que vous partiez en raison d’une opportunité que vous souhaitez saisir ou que l’on vous y contraigne, la mutuelle santé entreprise prévoit des règles claires. Lorsqu’on vous licencie, vous pouvez garder la couverture santé entreprise avec une durée de conservation généralement équivalente à la durée de votre contrat initial. Cette disposition reste encadrée par la loi Evin de 1989. Toutefois, les deux parties, c’est-à-dire l’employé et l’employeur, doivent s’acquitter de leurs parts respectives.

En cas de démission, vous perdrez naturellement tous vos avantages, y compris la mutuelle. Dans ce cas, vous devez vous-même souscrire à une nouvelle assurance individuelle qui vous arrange.Ces informations constituent l’essentiel de ce que vous devez savoir sur la mutuelle santé entreprise en vigueur en France. Étant donné que vous ne pouvez exercer sans un minimum de précautions, vous gagnerez à prendre part à cette mutualisation presque obligatoire dans la plupart des sociétés, surtout celles privées.

Leave a reply