Étudiant habitant chez un senior : la grande tendance !

La colocation intergénérationnelle est une pratique qui est de plus en plus courante actuellement. Tout le monde y trouve en effet son compte, tant les étudiants que les personnes âgées. Zoom sur ce concept qui commence à faire école.

Une aubaine pour les étudiants et les seniors

Trouver un logement décent à des prix abordables fait aujourd’hui partie des principales préoccupations des étudiants. Et il est vrai que les sites qui se spécialisent dans ce type d’annonces immobilières, qu’ils soient gratuits ou payants, sont très nombreux. Toutefois, avec leur budget généralement très limité, les étudiants n’ont souvent pas accès aux appartements et studios proposés en location. D’ailleurs ce sont surtout ceux qui font leurs études dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille qui doivent le plus faire face à ce problème de coût élevé des loyers.

Certains se tournent alors vers la colocation avec des personnes âgées. Un choix surtout expliqué par le coût très modéré des loyers demandés par les personnes âgées. Sinon, l’autre situation la plus communément rencontrée aussi est le partage des dépenses et des tâches quotidiennes. Dans ce cas, l’hébergement est offert en échange d’aides et de services comme faire les courses, faire le ménage, s’occuper du jardin, sortir les poubelles, promener les animaux domestiques... Ici le propriétaire des lieux ne demande alors aucune compensation financière pour l’occupation du logement.

En effet, pour les seniors qui avancent en âge, ou qui souffrent d’une perte d’autonomie, l’exécution de ces simples gestes du quotidien peut représenter un vrai calvaire. La présence d’un jeune adulte au sein de leur foyer est alors une chance inespérée pour eux. Il est à noter que ce ne sont pas seulement les étudiants qui sont attirés par ce concept, mais aussi les jeunes travailleurs et les parents monoparentaux.

Le logement intergénérationnel n’a que des avantages

Attention cependant à ne pas confondre colocataire avec aide-soignant. Même s’il ne paye pas de loyer, un étudiant n’est pas tenu de dispenser des soins médicaux, encore mois de s’occuper de la toilette du ou de la retraitée comme nous le précise le site Senior Magazine.

Parmi les atouts que présente ce type de colocation, il ne faut pas négliger les côtés conviviaux et humains qui font surtout le succès de ce concept. En effet, voici une opportunité pour les seniors qui hébergent les étudiants de sortir enfin de leur solitude. Pour diverses raisons, beaucoup de retraités vivent malheureusement seuls et sont parfois dans l’isolement social. De plus, ce ne sont pas seulement les personnes âgées qui profitent de cette compagnie, mais aussi les étudiants. Pendant leur première année universitaire, la majorité d’entre eux sont tout simplement à des kilomètres de leur famille, de leurs amis et de leurs proches. Une présence à leur côté les aide beaucoup aussi à mieux vivre cette séparation qui est souvent douloureuse. Et puis, cela rassure également les parents !

Mais où trouver ce type de location ? En dehors du bouche à oreille, des associations en France se chargent de mettre en relation les retraités ayant une ou des chambres disponibles en location et les étudiants qui sont à la recherche d’un logement. Pour bénéficier de ce service, une contribution annuelle ou trimestrielle sera demandée au futur colocataire. Selon l’organisme, le montant de la cotisation peut aller de cinquante à deux cents euros.

 

Leave a reply