[Rappel] Tous les contrats d’assurance-vie sont recensés depuis 2016

Depuis le 1er janvier 2016, l’ensemble des contrats d’assurance-vie (qui reste la solution d'épargne préférée des Français) et de capitalisation sont recensés au sein d’un fichier fiscal nommé Ficovie sur le site lrda.fr. Les fraudeurs n’ont qu’à bien se tenir.

Tous les contrats d’assurance-vie doivent être déclarés au fisc par les assureurs depuis 2016.

La loi de finances rectificative pour 2013 a créé un fichier central recensant les contrats d’assurance-vie et de capitalisation.

Objectif du législateur : favoriser la connaissance par l’administration des contrats d’assurance-vie afin de mieux prendre en compte la matière imposable et faciliter la lutte contre la fraude fiscale.

Depuis le 1er janvier 2016

Les compagnies d’assurances, les institutions de prévoyance ainsi que les mutuelles d’assurances établies en France doivent déclarer la souscription et le dénouement des contrats d’assurance-vie et de capitalisation à l’administration fiscale depuis le 1er janvier 2016. Pour les contrats souscrits avant cette date, les professionnels avaient jusqu’au 15 juin 2016 pour alimenter le Ficovie.

Par ailleurs, une obligation déclarative annuelle est également mise en œuvre. Elle concerne les contrats d’assurance-vie et de capitalisation quelle que soit leur date de souscription lorsque la valeur de rachat est supérieure ou égale à 7 500 €.

Dans ce cas, le montant cumulé des primes versées au 1er janvier de l’année de la déclaration ainsi que la valeur de rachat ou le montant du capital garanti, y compris sous forme de rente doivent être déclarés.

Pour les contrats d’assurance-vie non rachetables souscrits depuis le 20 novembre 1991, le montant cumulé des primes versées entre le 70e anniversaire du souscripteur et le 1er janvier de l’année de la déclaration doit être indiqué lorsque ce montant est égal ou supérieur à 7500 €.

Les contrats d'assurance obsèques pour 2017

D'après un article publié par lassurance-obseques.fr, les contrats d'assurance obsèques, eux aussi auront bientôt un fichier rassemblant l'ensemble des contrats.

En effet, ces contrats eux aussi auront droit à leur fichier central recensant la totalité des contrats. C'est l'Agira qui sera chargé de ce travail en effectuant un nouveau rapport tous les mois. En théorie, cette application devrait avoir lieu courant 2017. Nous attendons plus de précisions pour vous en dire plus.

Les sanctions

À la différence des comptes et produits bancaires qui étaient déjà recensés au sein d’un fichier dénommé FICOBA, les contrats d’assurance-vie et de capitalisation n’étaient pas regroupés au sein d’un fichier central.

La création du Ficovie permettra donc à l’administration fiscale d’obtenir une information précise et actualisée chaque année sur ces contrats. Les professionnels de l’assurance seront obligés d’alimenter ce fichier.

À défaut, le législateur a prévu une amende de 1 500 € par absence d’éléments déclarés avec un maximum de 10 000€ par déclaration, chaque inexactitude déclarative étant sanctionnée d’une amende de 150 €.

Pour ceux qui ont oubliés

Les souscripteurs ayant « oubliés » de déclarer la valeur de rachat de certains contrats d’assurance-vie ou de capitalisation dans leur déclaration d’ISF risquent donc TOUJOURS d’être redressés.

La prescription est de trois ans en cas de déclaration erronée ou de six ans en cas d’absence de déclaration. Il en est de même en cas d’oubli dans une déclaration successorale.

Seule l’administration fiscale peut consulter le Ficovie. Toutefois, le législateur a prévu, dans le cadre de la loi du 13 juin 2014 sur les contrats d’assurance-vie en déshérence, que le notaire ayant reçu mandat du bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie dont le souscripteur est décédé, pourra obtenir de l’administration fiscale des informations relatives à ce contrat.

Leave a reply